A la une Actus

Gares et routes prises d’assaut après l’interdiction des déplacements de et vers 8 villes

Écrit par FDM

Depuis dimanche 26 juillet minuit, il est interdit de se déplacer de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech. Résultats : quelques heures avant ladite annonce, nombreux ont été les conducteurs et leurs familles à se précipiter sur les routes…

Les gares et les autoroutes ont été prises d’assaut dimanche 26 juillet. L’objectif ? Partir avant minuit de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech. Car les ministères de l’Intérieur et de la Santé ont annoncé, dans un communiqué conjoint, qu’en tenant compte de la hausse considérable, ces derniers jours, des cas de contamination à la Covid-19 dans plusieurs préfectures et provinces, il a été décidé d’interdire, à compter de ce dimanche 26 juillet minuit, les déplacements de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech. Ni une, ni deux, un vent de panique s’est emparé chez nombre de nos concitoyens, se ruant dans les gares ou se jetant dans leur voiture, saturant ainsi le réseau routier et autoroutier.

Pour rappel, sont exclues de cette décision les personnes à besoins médicaux urgents, les personnes travaillant dans les secteurs public et privé munies d’ordres de mission délivrés par leurs responsables, à condition d’obtenir une autorisation spéciale de déplacement délivrée par les autorités locales. A noter que cette interdiction ne s’applique pas au transport de marchandises et des produits de base qui se déroule dans des conditions normales et fluides pour approvisionner les citoyens en leurs besoins quotidiens. Cette décision a été prise au regard du non-respect par la majorité des citoyens des mesures de préventions, en l’occurrence la distanciation sociale, le port du masque, l’usage des désinfectants, malgré leur disponibilité en grande quantité dans les marchés, entraînant la propagation de l’infection et la hausse des cas confirmés. Face à cette situation, les autorités publiques appellent les citoyens au strict respect de ces mesures sous peine de mesures répressives rigoureuses, conformément à la loi. 

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire