A la une Actus

En Finlande, les joueuses et les joueurs de foot toucheront désormais le même salaire

Écrit par FDM

C’est une magnifique victoire ! En Finlande, les joueuses de la sélection nationale de foot percevront désormais les mêmes salaire et primes que leurs homologues masculins. Une décision exemplaire prise par la Fédération de foot du pays pour mettre un terme aux inégalités entre les deux sexes.

Un pas en avant. Et pas des moindres. La Fédération de foot de Finlande a annoncé la fin des inégalités entre les joueuses et les joueurs de la sélection nationale. Désormais, ils recevront la même rémunération, primes comprises. « Nous espérons que notre décision va faire réfléchir et inspirer les médias, les partenaires et les supporters à investir dans le foot féminin », a souligné Ari Lahti, le président de la Fédération finlandaise de football.

L’égalité salariale est un sujet sensible qui ne date pas d’aujourd’hui. Mais la médiatisation de la Coupe du monde féminine de football a peut-être fait accélérer les choses tout comme l’engouement des supporters, femmes et hommes, toujours plus nombreux. Ainsi, aux Etats-Unis, le syndicat des joueurs de l’équipe américaine masculine de football a décidé de soutenir les joueuses américaines qui sont tout de même les Championnes du monde 2019, dans leur combat. « Les joueuses de l’équipe nationale féminine méritent un salaire égal et ont le droit d’exercer un recours judiciaire devant les tribunaux ou le Congrès », a ainsi déclaré le syndicat des joueurs de l’équipe américaine masculine de football.

Et au Maroc ?

Dans le royaume, le football féminin se développe doucement mais sûrement à en croire la Fifa sur son site Internet, affirmant que « le Maroc se donne les moyens de viser haut ». « La Fédération marocaine a soutenu les clubs financièrement afin que les joueuses obtiennent un salaire mensuel et des primes », a ainsi indiqué, en 2017, Laila Youssfi, la responsable du football féminin dans ce même article. Et de révéler que « certaines ont un salaire de 300 ou 400 euros par mois, sans compter les primes de match, qui vont de 30 à 50 euros. Nos équipes sont bien organisées, comme Laayoune et Widad. Il y a aussi des associations qui réussissent dans le football, comme Afaq Khenifra et Ayn Atiq, qui donnent beaucoup au football marocain féminin. ». Mais le chemin est encore bien long, alors que les Lionnes U20 brillent déjà et ont notamment décroché le bronze aux Jeux africains organisés fin août…

Commentaires

Commentaire