A la une Actus

Égalité des sexes au travail : l’écart mondial va persister jusqu’en 2073

Écrit par FDM

L’écart mondial qui subsiste entre les sexes en matière de leadership pourrait persister jusqu’en 2073, à moins que les entreprises ne commencent dès à présent à accorder une plus grande priorité à l’émancipation des femmes

Une nouvelle étude intitulée «Les femmes, le leadership et le paradoxe prioritaire» vient d’être réalisée par IBM. Cette enquête a permis de révéler que l’écart qui existe actuellement entre hommes et femmes en matière de leadership sur le marché du travail, pourrait être amené à persister si les entreprises ne décident pas de faire de l’émancipation professionnelle de la femme leur priorité. L’étude fournit d’ailleurs plusieurs conseils quant à la manière d’encourager une telle émancipation.
Menée par l’IBV en collaboration avec Oxford Economics, l’enquête repose sur un sondage réalisé auprès d’un échantillon représentatif composé de 2300 cadres et professionnels, dont une moitié est composée de femmes et l’autre moitié d’hommes. L’étude permet ainsi de mieux comprendre pourquoi une trop grande disparité entre hommes et femmes continue toujours autant à subsister au sein des entreprises. Elle énumère également tout que ce qu’il convient de faire pour pouvoir progresser vers une plus grande égalité du genre.
Parallèlement à l’organisation de cette enquête qualitative, IBV a pu également réaliser toute une série d’entretiens individuels avec des dirigeants et des professionnels présents dans six régions du monde. Grâce à ces différents entretiens, IBV a pu démontrer qu’au sein des entreprises sondées, à peine 18% des postes de direction étaient occupés par des femmes.
Malgré de nombreuses résistances, plusieurs entreprises ont tout de même décidé de réagir. Baptisées «First Movers» par l’étude, ces entreprises se sont démarquées par leur engagement à vouloir instaurer l’égalité des sexes jusque dans les rangs de leurs propres dirigeants. Représentant à peine 12% de l’ensemble de l’échantillon de l’étude, ces entreprises partagent entre elles toute une série de caractéristiques et de valeurs communes qui favorisent la mise en place d’un environnement encore plus inclusif

Commentaires

Commentaire