A la une Actus

Des réalisatrices en lice au Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan

Écrit par FDM

Vingt films sont en compétition à la 24ème édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), qui va s’ouvrir ce 24 mars. Un événement qui s’achève le 31 mars et rassemble une belle panoplie de cinéastes dont des femmes.

12 films et 8 documentaires seront projetés au Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT) organisé du 24 au 31 mars. Parmi les réalisatrices qui ont signé un documentaire, la Marocaine Tara Hadid à l’origine de la « Maison à la prairie », qui sera, entre autres, en compétition avec la Franco-Palestinienne Norma Marcos pour « Un long été brûlant en Palestine ». Du côte des longs-métrages, on trouve la Tunisienne Sarra Abidi avec « Benzine », la Franco-Algérienne avec « Les Bienheureux », l’Egyptienne Hala Elkhoussy avec « Fleur de cactus », l’Estonienne Ana Urushadze avec « Scarymother », ou encore la Grecque Dora Masklavanou avec « Polyxeni ». Chez les hommes, le Marocain Abdelilah Eljaouhary qui présentera « Cri de l’âme ». Pour départager cette série de films réalisés dans les quatre coins du monde : le réalisateur et l’artiste tunisien, Nacer Khemir qui sera à la tête du jury, comme l’indique dans un communiqué la Fondation du festival. Plusieurs films seront également projetés hors compétition, comme « La belle et la meute » du Tunisien Kaouther Ben Hania (Tunisie), « Burnout » du Marocain Nourddine Lakhmari (Maroc) ou encore « Crime des anges » du Français Bania Medjbar. Et ce n’est pas fini. Six films pour enfants seront projetés dans la salle du Cinéma Espagnol et cinq dont la « Rengaine » de Rachid Djaïdani, seront à l’affiche de « Rétrospective: de part et d’autre de la Méditerranée », présentée en partenariat avec l’Institut Français de Tétouan et la direction provinciale du ministère de l’Education nationale de Tétouan.

(Avec la MAP)

Commentaires

Commentaire

loading...