A la une Actus

Des Marocaines expatriées talentueuses mises à l’honneur à Madrid

Écrit par FDM

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’Institut El Mekki Moursia pour la culture et les arts a organisé à Fuenlabrada, dans la banlieue sud de Madrid, une cérémonie rendant hommage à des Marocaines d’exception.

L’écrivaine Najat El Mzouri Chekroune, la bénévole dynamique Aziza Sahli, la judoka Nisrine Bousbaa et la jeune karatéka Zineb Laari Inoune ont été distinguées lors d’une cérémonie organisée par l’Institut El Mekki Moursia pour la culture et les arts à l’occasion de la Journée internationale de la femme. La raison ? Leurs parcours et leurs compétences dans leurs domaines respectifs. Najat El Mzouri Chekroune, originaire de Tanger, est professeure d’anglais et a publié récemment son roman « Galia, un amour interdit ». Sur son CV également, la création d’une association de femmes marocaines installées en Espagne. Aziza Sahli est également une actrice dans le milieu associative qui œuvre depuis plusieurs années au service de la communauté marocaine en Espagne. Concernant les deux sportives, la jeune judoka d’origine marocaine Nisrin Bousbaa a décroché en 2016 le titre de championne de la coupe d’Espagne dans la catégorie cadettes, et Zineb Laari Inoune, championne mondiale de karaté dans la technique Kenpo en 2017. Lors de cette cérémonie, un autre hommage marquant a été rendue : celui de la poétesse syrienne Maisoun Shukair, résidente en Espagne.
A la tribune, la présidente de l’Institut El Mekki Moursia pour la culture et les arts, Rabiaâ Moursia, a tenu à saluer le parcours de ces femmes qui représentent une source d’inspiration pour toutes les autres, soulignant également qu’à travers cette récompense, l’institut veut rendre hommage à toutes les femmes marocaines et arabes résidentes en Espagne. Devant les représentants de la mairie de Fuenlabrada et de l’ambassade du Maroc en Espagne et d’acteurs de la société civile et d’universitaires du Maroc, d’Espagne et de pays arabes, Rabiaâ Moursia a rappelé le nom que porte son institut : celui de feu El Mekki Moursia, l’un des pionniers de l’art pictural au Maroc, de quoi mettre de nouveau en avant la volonté de l’institut de promouvoir l’art et la culture et d’œuvrer pour le rapprochement culturel entre l’Espagne et le Maroc.
(Avec la MAP)

Commentaires

Commentaire