Actus fil info

COVID-19 : plus de dépistage dans les prochains jours

Écrit par FDM

Au tout début de la pandémie du coronavirus, le Maroc effectuait à peine 60 tests par jour. La cadence est passée à 150, puis 200 voire 300 tests par jour. L’acquisition de 100 000 tests de la Corée du Sud devrait permettre un dépistage d’une plus grande envergure.

Depuis le 2 mars, le Maroc a effectué 5 750 tests, un nombre que certains jugent trop bas car, estiment-ils, seul le dépistage précoce permet une prise en charge rapide des malades contaminés.
Pour rappel, les tests du dépistage au nouveau coronavirus sont menés par l’institut Pasteur à Casablanca et par l’hôpital d’instruction militaire Mohammed V de Rabat. D’autres établissements de santé et des CHU à travers le royaume ont été habilités par le ministère de la santé pour procéder à ces dépistages. De plus, des tests moins complexes et plus rapides seront également mis en place. En effet a fait l’acquisition d’un lot de 100 000 tests.
Les tests de dépistage utilisés jusqu’à présent dits « PCR » (« polymerase chain reaction ») consiste en un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l’aide d’un petit écouvillon (goupillon) inséré dans le nez. L’échantillon est ensuite analysé en laboratoire. Cette opération nécessite 4 à 5 heures, mais généralement les résultats sont livrés au bout de 24 heures. Les tests rapides qui pourront être utilisés dans les prochains jours livrent le diagnostic en moins d’une heure. Élargir les dépistages pourrait donc aider à détecter plus tôt les cas, à les isoler et les soigner.

Commentaires

Commentaire