A la une Actus

Coup d’envoi grandiose pour l’expo « Prête moi ton rêve » (photos)

Écrit par FDM

Projet artistique de grande envergure lancé par la Fondation pour le Développement de la Culture Contemporaine Africaine (FDCCA), l’exposition itinérante « Prête-moi Ton Rêve » a été inaugurée hier à Casablanca. Retour en images.

 

Le coup d’envoi de l’exposition itinérante « Prête-moi Ton Rêve » a été donnée hier à Casablanca permettant à un public nombreux de découvrir la créativité et les talents d’artistes issus de l’Afrique et de la diaspora. L’exposition devra ensuite sillonner 5 pays d’Afrique pour revenir au Maroc, en dévoilant des œuvres signées par 29 artistes africains connus et reconnus à travers le monde entier. La plupart des pièces sont inédites, elles ont été créées lors de résidences artistiques à Casablanca tandis que d’autres seront prêtées par des artistes et des galeries. L’objectif de l’exposition consiste à montrer aux publics africains, une sélection d’artistes éminents du continent ; des artistes en général plus connus à Paris, Londres ou à New York qu’à Casablanca, Lagos ou Addis Abéba. L’exposition vise ainsi à élargir l’accès des publics et des collectionneurs en Afrique, à une partie des créateurs qui comptent dans l’histoire et l’actualité des arts visuels en Afrique et dans le monde.  A chaque escale, « Prête-moi Ton Rêve » intègrera quatre évènements : l’exposition principale, un hommage à un artiste dont la stature en fait un esprit du lieu et une exposition « Carte Blanche » consacrée à quelques artistes du pays et portée par un jeune commissaire résident et finalement des tables rondes sur des thèmes spécifiques en rapport avec le calendrier de l’évènement. Le programme sera conclu par un film documentaire qui reprendra les meilleurs moments de l’évènement et une monographie reprenant en photos et en textes le best off de « Prête-moi Ton Rêve ».

Pour rappel, le programme de cette manifestation est conçu par l’équipe de deux commissaires, Brahim Alaoui et un artiste : Abdoulaye Konaté.

Commentaires

Commentaire