A la une Actus

Cette année, la Fête du Cinéma à Marrakech se veut le petit FIFM

Écrit par FDM

Même si le Festival international du film de Marrakech (FIFM) n’a pas lieu cette année, le cinéma marocain est tout de même à l’honneur cet hiver dans la ville ocre avec une « Fête du Cinéma » inédite organisée du 1er au 3 décembre.

C’est une « Fête du Cinéma » exceptionnelle qui est prévue du 1er au 3 décembre à Marrakech. Le cinéma Le Colisée, l’Ecole supérieure des arts visuels (ESAV) et l’institut français de Marrakech ont concocté un programme inédit pour palier l’absence cette année du Festival international du film de Marrakech (FIFM) alors que l’actualité cinématographique y est bien riche. Les films de célèbres réalisateurs marocains comme Faouzi Bensaïdi, Daoud Aoulad Syad, Hicham Lasri ou encore Nabil Ayouch sont dans les salles obscures ou le seront très prochainement.
Au menu de cette « Fête du Cinéma » : une programmation intensive de films et de rencontres au cinéma Le Colisée, à la salle Xavier Guerrand-Hermès de l’ESAV, à Es Saadi Marrakech Resort et au cinéma Leila Alaoui de l’IFM. Ce rendez-vous qui va forcément attirer de très nombreux cinéphiles mettra en lumière la création marocaine d’aujourd’hui (section Panorama 2017 de films marocains en avant-première et en présence des réalisateurs) et de demain (compétition de Films d’école de cinéma avec un Prix du Public TV5 Monde).
Autre temps fort : la section Carte blanche, consacrée à Jean-Pierre Melville, qui permettra la (re)découverte en salles d’un cinéaste majeur du XXe siècle à l’occasion du centenaire de sa naissance. Deux « tables rondes professionnelles » sont également prévues d’un côté sur le métier de cinéaste et de l’autre sur l’éducation au cinéma, permettant aux invités et acteurs culturels locaux d’échanger sur les enjeux du cinéma comme la reconquête d’un public qui délaisse de plus en plus les salles obscures.

 

Commentaires

Commentaire