A la une Actus

Certaines couches pour bébé imprégnées de résidus toxiques

Écrit par FDM

Certaines marques de couches-culottes contiennent encore des résidus toxiques, comme le révèle le magazine 60 Millions de consommateurs qui a réalisé sa deuxième étude sur le sujet. Point positif : le nombre de couches ne contenant aucune trace est plus important qu’en 2017.

Le petit monde de la couche-culotte n’est pas si propre que cela. Le magazine 60 Millions de consommateurs vient de dévoiler les résultats de sa deuxième étude sur la composition des couches-culottes pour bébé. Résultat : une faible quantité de résidus toxiques présents dans la moitié des douze marques testées. Les analystes du mensuel parlent de glyphosate (soupçonné d’être un perturbateur endocrinien et connu pour être utilisé par Monsanto), de pesticides, de composés organiques volatils ou de halogénés.
La bonne nouvelle ? Le nombre de couches ne contenant aucune trace a augmenté par rapport à 2017, année de la première enquête de 60 Millions de consommateurs. Cette année-là, 10 des douze produits testés contenaient des résidus toxiques dont le leader incontesté du marché, Pampers qui a depuis appris sa leçon. Car, la marque n’a désormais plus de résidus toxiques dans ses couches ! La marque la mieux notée en 2018 ? Joone. En revanche, les bons élèves passés comme « Mots d’enfants », de Leclerc, et Love & Green ont maintenant de mauvais résultats… « La conséquence d’un changement de sous-traitant chargé de la fabrication ?, se questionne le magazine. C’est assurément le cas pour Love & Green, qui avait modifié sa filière d’approvisionnement peu après notre précédent essai. Aujourd’hui, la marque nous indique qu’elle vient de changer (une fois de plus !) de sous-traitant et que la référence que nous avons testée est en fin de commercialisation… »

Commentaires

Commentaire

loading...