A la une Actus

Célébration de la journée internationale de l’éducation et du sport féminin

Écrit par FDM

A l’occasion de la Journée Internationale de l’éducation et du sport féminin le 24 janvier, l’ONG Tibu Africa, le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports et le Fonds des Nations Unies pour la Population au Maroc (UNFPA) célèbrent le sport comme outil de cohésion sociale et d’intégration des jeunes filles et des femmes.

L’ONG Tibu Africa, le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports et le Fonds des Nations Unies pour la Population au Maroc (UNFPA) ont célébré, ensemble, le sport comme outil de cohésion sociale et d’intégration des jeunes filles et des femmes à l’occasion de la Journée Internationale de l’éducation et du sport féminin le 24 janvier.

« Par la célébration de cette journée mondiale du sport féminin, Tibu Africa met en avant l’ensemble de ses programmes à fort impact social en faveur de la jeune fille adolescente et des jeunes femmes en situation de NEET. En 2022, nous comptons lancer 3 initiatives africaines qui vont créer un impact transformationnel auprès de 17.500 filles et femmes », a notamment souligné Mohamed Amine Zariat, Ashoka Fellow & Président de l’ONG Tibu Africa dans un communiqué. 

Leader en innovation sociale par le sport, Tibu Africa crée, développe et propose des programmes et initiatives qui améliorent la santé physique et morale, la réussite scolaire et l’insertion professionnelle via le sport et les compétences de vie des jeunes filles et des femmes. Avec notamment l’appui de l’UNFPA, Tibu Africa travaille pour promouvoir le bien-être des adolescentes à travers des interventions innovantes basées sur une approche sportive. Plusieurs initiatives modèles ont été mises en œuvre pour garantir l’accès des adolescentes et des jeunes filles à l’information et aux services de santé sexuelle et reproductive et en matière d’égalité des sexes via le sport. L’action de  collaboration conjointe met l’accent sur les besoins et aspirations des adolescentes et des jeunes en particulier les plus marginalisés et en situation de vulnérabilité.

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire