A la une Actus

Cartier Women’s Initiative Awards 2019 : Et si vous osiez ?

Écrit par FDM

Le Cartier Women’s Initiative Awards change le cours de la vie d’une entrepreneuse. Pour réussir à décrocher une enveloppe de 100 000$ tout en bénéficiant d’un accompagnement, Gabrielle de Mijolla, coordinatrice de ce prix dont l’appel à candidature s’étale jusqu’au 31 août, a fait une petite halte par le Maroc pour décortiquer un à un les critères de sélection.

 

Et si vous étiez la prochaine Mouna Abbassy ? Cette femme à la tête de la société Izil Beauty aux Émirats arabes unis a été la première Marocaine à remporter en 2015 le Cartier Women’s Initiative Awards (CWIA). Pourtant, le royaume regorge d’entrepreneuses d’exception, et ce prix existe depuis 12 ans. Alors foncez Mesdames ! L’appel à candidature pour l’édition 2019 court jusqu’au 31 août. A la clef ? Une enveloppe de 100 000$ pour les gagnantes, et une bourse de financement à hauteur de 30 000$ pour les 14 autres finalistes. Toutes recevront un coaching personnalisé, une visibilité médiatique et un accès à un réseau professionnel international ainsi que la possibilité d’intégrer l’INSEAD Executive Program (ISEP), comme l’a indiqué Gabrielle de Mijolla, la coordinatrice de ce prix lors d’une réunion d’information ce 17 juillet, présente à la CGEM aux côtés de la nouvelle présidente de l’AFEM, Aicha Laasri Amrani qui en a profité pour annoncer le lancement en 2019 du premier prix AFEM pour l’entreprenariat féminin.
Du côté des critères d’éligibilité pour concourir aux Cartier Women’s Initiative Awards, il faut que l’entreprise soit à but lucratif et dirigée ou co-dirigée par une femme. Les nouveautés ? La société doit générer des revenus et avoir une existence d’un à trois ans, et l’entrepreneuse doit détenir une participation importante – cette part est évaluée en fonction des parts des autres parties prenantes-. Le concours est ouvert aux femmes de toutes nationalités et tous secteurs industriels. « Pour les critères d’évaluation des dossiers, on regarde ensuite la viabilité financière de l’entreprise, son impact social qui doit être mesurable, son côté innovant et la qualité de la candidature c’est-à-dire quelle est la personnalité de l’entrepreneuse ? Porte-t-elle les mêmes valeurs que nous ? », détaille Gabrielle de Mijolla.
Autre nouveauté,
l’appel à candidatures s’ouvre cette année à une 7ème région : l’Asie-Pacifique est divisée en deux entités distinctes, à savoir l’Asie de l’Est et l’Asie du Sud-Est. Concrètement, après l’appel à candidature qui a enregistré 2 800 dossiers l’an dernier, 80 candidates seront présélectionnées de septembre à octobre, et 21 finalistes d’octobre à décembre. Le nom des lauréats sera, quant à lui, connu en avril lors d’une semaine intense à San Francisco où toutes les finalistes recevront une panoplie de networking et de leadership session en anglais. En effet, mieux vaut avoir un bon niveau d’anglais pour pouvoir passer toutes les étapes de sélection. Bref, un prix magnifique pour des femmes qui doivent croire en elles. Alors n’hésitez plus, inscrivez-vous !

 

www.cartierwomensinitiative.com

Commentaires

Commentaire

loading...