A la une Actus

Cartier a inauguré sa boutique à Casablanca

Écrit par FDM

Après New York et Tokyo, la Maison Cartier vient d’inaugurer son nouvel écrin marocain au sein de l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca.

Un espace casablancais
Plus grande boutique Cartier d’Afrique avec ses 350 m2 de surface et sa façade impressionnante de 40m de long, le nouvel écrin offre une expérience unique à la clientèle marocaine comme internationale, à travers des salons privés côtoyant des espaces dédiés aux créations de la Maison.

La Maison Cartier a également souhaité que l’architecture résolument contemporaine de la boutique respecte et s’intègre dans la ville de Casablanca. Elle s’est notamment inspirée de l’esthétique du moucharabieh pour la majestueuse façade, résultat d’un travail minutieux de mailles rétroéclairées. On retrouve dans la boutique l’esprit qui habite toutes les boutiques Cartier dans le monde, une atmosphère de grande Maison, où le luxe se découvre avec étonnement. L’ensemble évoque l’histoire, l’esprit et l’élégance de la Maison parisienne tout en s’inspirant du dynamisme de la ville de Casablanca.

cartier-fac%cc%a7ade-face

La façade de la nouvelle boutique Cartier de Casablanca, dessinée par les équipes Cartier et l’architecte Ferran Tortosa.

Cinq espaces dédiés à l’univers Cartier
Rythmée par des compositions murales polychromes uniques peintes à la main, la boutique est constituée de salons privés et de cinq magnifiques espaces dédiés à la Joaillerie, aux Diamants, à l’Horlogerie féminine, à l’Horlogerie masculine ainsi qu’à la Maroquinerie et aux Accessoires.

Lieux de calme et d’intimité, les trois salons privés rendent hommage de par leur décoration à trois figures emblématiques chez Cartier:

  • La Panthère, animal iconique de la Maison depuis 1914;

panthere-cartier

  • Jeanne Toussaint, muse de Louis Cartier et directrice artistique;
La broche Panthère créée par Jeanne Toussaint pour la duchesse de Windsor en 1949.

La broche Panthère créée par Jeanne Toussaint pour la duchesse de Windsor en 1949.

 

872c55ec87eaf337c9de59d231a82819

Jeanne Toussaint.

 

  • et enfin Alberto Santos Dumont, l’aviateur brésilien pour qui Louis Cartier créa la première montre-bracelet en 1904.

3b16bd9b6b440a454afbfe0a3bba6c7f

  • Enfin, jouxtant l’espace Accessoires, un quatrième salon dédié exclusivement au Service Clients complète l’ensemble.

Cartier et l’Orient : Une histoire passionnelle
À la fin du 19e siècle, les motifs géométriques nourrissent et influencent les arts décoratifs en France. Nous sommes en pleine période orientaliste et des peintres comme Chassériau ou Delacroix travaillent à traduire les impressions venues d’Afrique du Nord. C’est dans ce contexte qu’apparaissent des motifs linéaires géométriques, présents dans l’architecture et les arts appliqués, des dessins à base d’étoiles et de treillis, en bois de couleurs multiples, en ivoire et en faïence, aux formes rythmiquement ajourées. En 1903, Louis Cartier découvre l’exposition des Arts Musulmans au Musée des Arts Décoratifs. Cette première rencontre marque le début d’une véritable passion, que confirmera en 1922 sa découverte du château de l’Alhambra, à Grenade, et qui se concrétisera par une collection d’objets d’art arabe qu’il ne cessera d’enrichir tout au long de sa vie. Cartier créera dès 1911 des bijoux et des montres d’inspiration orientale dont une montre pendentif en 1913 en forme de lanterne à glands et étoiles. Dans les années 20, en pleine période Art Déco, des « jeux de fond » géométriques, de style arabe à petits éléments, extrêmement raffinés apparaissent sur poudriers, nécessaires et autres briquets de Cartier.

cartier-broche_main_de_fatma

Broche pince Main de Fatma, 1940.

 

cartier-necessaire

Nécessaire Cartier, 1924.

 

Cartier : une histoire de famille
L’histoire commence avec Louis-François Cartier et ses trois petits-fils. En 1847, Louis-François Cartier (1819-1904) reprend l’atelier de joaillerie de son maître, Adolphe Picard, situé au 29 de la rue Montorgueil, à Paris. La dynastie de joailliers qu’il fonde ensuite demeure sans comparaison. D’une grande culture, respectueux de la tradition et animés d’une insatiable curiosité, les Cartier ont soif d’apprendre. Durant cette première moitié du vingtième siècle, les trois fils de Louis-François façonnent l’esprit Cartier qui perdure toujours de nos jours. Dès l’ouverture de la boutique Cartier au 13 rue de la Paix en 1899, les créations d’Alfred Cartier (fils de Louis-François) et de son fils Louis attirent l’attention des familles souveraines et de l’aristocratie mondiales. Louis Cartier est le premier à utiliser le platine pour les montures des bijoux en diamants. La maîtrise de cette technique particulière par l’atelier, alliée à un style connu sous le nom de style Guirlande ou style néo-classique, séduit rois et reines lors de leurs visites officielles ou privées. Ceux-ci se rendent rue de la Paix à la boutique Cartier pour passer commande de diadèmes, d’ornements de corsage, de broches, de bracelets et d’autres bijoux de cérémonie. En quelques années, Cartier Paris devient le joaillier de prédilection et le fournisseur officiel de familles royales et de stars du cinéma mondial.

alfred-cartier-alfred-pierre-et-jacques_a14_25_alf_1_scan_1_2_164800

Alfred Cartier et ses trois fils.

 

Commentaires

Commentaire