A la une Actus

Au moins 40% des enfants n’ont pas eu accès à l’enseignement à distance en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (Unicef)

Écrit par FDM

A quelques jours de la rentrée scolaire, un nouveau rapport réalisé par l’Unicef alerte sur les inégalités d’accès à l’enseignement à distance. En effet, d’après les données récoltées, au moins 40% des enfants n’y ont pas eu accès lorsque les écoles étaient fermées en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Au moins un tiers des élèves dans le monde n’a pas eu accès à l’enseignement à distance lorsque les écoles étaient fermées, selon un nouveau rapport de l’Unicef. En Afrique du Nord et au Moyen-Orient, ce chiffre s’élève à au moins 40%, soit 37 millions d’enfants minimum… « Au vu du simple nombre d’enfants dont l’enseignement a été complètement perturbé pendant des mois, nous sommes face à une urgence éducative mondiale qui pourrait avoir des répercussions sur les économies et les sociétés pendant plusieurs décennies », a souligné Henrietta Fore, directrice générale de l’Unicef dans un communiqué. Dans ce rapport, les auteurs s’appuient sur une analyse représentative à l’échelle mondiale de la présence de technologies et d’outils nécessaires à l’enseignement à distance au sein des foyers pour les élèves du préscolaire, du primaire, du premier cycle du secondaire et du deuxième cycle du secondaire. Les données sont issues de 100 pays et couvrent l’accès à la télévision, à la radio et à Internet, ainsi que l’existence ou non d’un programme enseigné par l’intermédiaire de ces plateformes lorsque les écoles étaient fermées. Bref, les chiffres retranscrits dans le rapport dressent un tableau inquiétant concernant l’absence d’enseignement à distance lorsque les écoles étaient fermées, sachant que l’antenne onusienne estime que la situation est probablement bien plus grave. En effet, comme l’indique l’organisation, même lorsque les enfants disposent de la technologie et des outils nécessaires chez eux, l’apprentissage à distance n’est pas toujours possible en raison d’autres facteurs comme la pression pour effectuer des tâches domestiques, l’obligation de travailler, l’environnement non favorable à l’apprentissage ou encore l’absence d’aide pour suivre les cours 2.0. Les élèves les plus touchés ? Les enfants issus des foyers les plus pauvres et ceux qui vivent en zone rurale.
Pour éviter que la pandémie de COVID-19 n’aggrave une crise durable pour les enfants, le Cadre pour la réouverture des écoles de l’Unicef, publié en collaboration avec l’Unesco, le HCR, le PAM et la Banque mondiale, fournit une série de conseils pratiques aux autorités nationales et locales. Des recommandations qui mettent l’accent sur des réformes politiques, des exigences de financement, un fonctionnement sûr, un apprentissage compensant les heures perdues, un bien-être et une protection ainsi qu’une inclusion des enfants les plus marginalisés. En d’autres termes, investir dans l’éducation est urgent et primordial afin de réduire la fracture numérique, permettant ainsi à chaque enfant d’accéder à l’enseignement à distance, et, surtout, faisant de la réouverture sûre des écoles une priorité. 

Commentaires

Commentaire