A la une Actus

Alphadi présente à Casablanca « FIMA, vingt ans de Mode en Afrique »

Écrit par FDM

Alphadi, Président fondateur du FIMA et Ambassadeur pour la paix de l’UNESCO a présenté hier à Casablanca son livre « FIMA, vingt ans de Mode en Afrique » ainsi que les grandes lignes du prochain Festival International de la Mode en Afrique – FIMA 2019, prévu au Niger en juillet.

 

Quand Alphadi parle de mode, il communique sa passion pour cet univers et pour les couleurs africaines qui sont à la mode, insiste-t-il avec force. Le célèbre créateur qui prépare la 12ème édition du Festival international de la mode africaine prévue du 4 au 7 juillet prochain à Niamey est revenu à Casablanca pour y dévoiler son livre « FIMA, vingt ans de Mode en Afrique », conçu avec l’aide d’Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, et surtout partager son implication pour les créateurs africains.

Toujours passionné par la création, mais aussi par une Afrique prestigieuse, Alphadi, surnommé le magicien du désert continue à porter à bras-le-corps  l’industrie créative africaine et les créateurs africains, car tient-il à préciser « la mode constitue une chance formidable pour l’Afrique, et une opportunité qui permet de montrer le dynamisme et le prestige du continent africain. En fait, c’est la mode qui peut nous sauver”. Et toujours dans la continuité de son combat pour l’émergence des talents africains, et la valorisation du travail des artisans, Alphadi perpétue à Niamey le salon Haské, un espace d’exposition destiné aux marques de mode, de beauté et service.
Pour rappel, la prochaine édition du Festival FIMA est placée sous le thème « Industrie et créativité, une nouvelle dynamique vers l’intégration africaine ». Cette rencontre majeure entre modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode, se veut à la fois un événement fédérateur et intégrateur de talents et de célébrités de la mode de tous les continents. Elle coïncide également avec l’organisation du sommet de l’UA. Alphadi espère que pour l’occasion les dirigeants africains pourront faire honneur à leur continent en arborant fièrement les costumes nationaux de leur pays.

 

 

Commentaires

Commentaire