A la une Actus

Adwoa Aboah, le mannequin qui tend la main aux jeunes filles en souffrance

Écrit par FDM

Mannequin féministe de renommée internationale, Adwoa Aboah a vécu l’enfer pendant son adolescence. Mal dans sa peau, droguée, dépressive et ayant tenté de mettre fin à ses jours, la jeune femme s’est métamorphosée. Elle est aujourd’hui un symbole pour beaucoup de femmes.

À 25 ans, Adwoa Aboah, Britannique d’origine ghanéenne, est un top model en vogue. Elle a fait la couverture du numéro spécial 125e anniversaire de Vogue aux côtés de Kendall Jenner et d’Ashley Graham,  et défile pour Versace, Dior ou Burberry. Ancienne égérie de H&M et de Calvin Klein, elle a été sacrée « Femmes de l’année » par le magazine GQ Britannique, Adwoa Aboah est aujourd’hui au faite de sa gloire et de sa renommée. Et c’est cette célébrité qu’elle a décidé de mettre au service des femmes en souffrance et mal dans leur peau. Adwoa Aboah connaît bien ce sentiment, elle qui, dès l’âge de 13 ans a été confrontée au regard de l’autre et à des normes de beauté qu’elle pensait ne pas posséder. Peu à peu, Adwoa Aboah a sombré dans l’alcool et les drogues dures. Même sa carrière débutante de mannequin ne parvient pas à la sauver de ce profond mal-être. Elle fait alors une overdose et tombe dans le coma pendant 4 jours.
Internée en soins psychiatriques par ses parents pendant un mois, elle en sort plus forte et finit par s’accepter, et s’aimer telle qu’elle est.

 

Consciente du mal être et du culte de la performance auquel de nombreuses femmes aspirent au détriment de leur santé et épanouissement, Adwoa Aboah, féministe engagée, a lancé en 2016 Gurls Talk, une plateforme de discussion, tiré de sa propre expérience. « J’ai créé Gurls Talk car, selon moi, il n’y avait pas vraiment d’espace dans lequel les gens, notamment les filles, pouvaient se sentir à l’aise pour parler de sujets intimes, tels que leurs relations amoureuses, leurs règles, le sexe ou les maladies mentales », explique la jeune femme  qui milite pour l’égalité homme-femme sous la bannière  un #letsgetgurltalking et se mobilise pour les femmes du monde entier.

Commentaires

Commentaire