A la une Actus

7 militants des droits des femmes arrêtés en Arabie saoudite

Écrit par FDM

Un peu moins d’un mois avant l’autorisation pour les femmes de conduire, sept féministes dont trois figures du militantisme ont été arrêtés le 15 mai en Arabie saoudite…

Sept militants des droits des femmes sont incarcérés depuis le 15 mai en Arabie saoudite, comme l’alerte Human Rights Watch (HRW). Parmi elles, Loujain al-Hathloul, Aziza al-Yousef et Eman al-Nafjan, trois personnes connues pour leur combat contre la tutelle masculine et l’interdiction pour les femmes de conduire qui, après décision royale en 2017, prendra fin le 24 juin prochain. La raison de leur arrestation ? Elle n’est pas claire, répond l’ONG qui précise qu’en septembre 2017, « la cour royale avait contacté d’importants militants… et les avait avertis qu’ils ne devaient pas s’exprimer dans les médias ». Et « ces appels ont été effectués le jour même où les autorités ont annoncé la levée de l’interdiction de conduire pour les femmes », ajoute HRW. De leur côté, les autorités saoudiennes sont sorties de leur silence le 19 mai, expliquant que « sept personnes ont tenté de porter atteinte à la sécurité et la stabilité du royaume (…) et de saper l’unité nationale ».
Une enquête est en cours, a indiqué le porte-parole des services de sécurité saoudiens cité par l’agence officielle SPA. Il les accuse d’avoir entretenu « des contacts suspects avec des parties étrangères », ou encore apporté un soutien financier à « des éléments hostiles à l’étranger »…
Un coup dur alors que le pays veut montrer au monde entier qu’il est en train de changer grâce à son plan baptisé « Vision 2030 ». Ce programme est une série de réformes socio-économiques, mis sur pied par le prince héritier Mohammed ben Salmane, pour donner notamment un rôle plus important à la femme dans le pays.

Commentaires

Commentaire