A la une

Let motiv : Des steps vers le bonheur

Écrit par Fedwa Misk

Très prisé en Europe, l’événementiel autour du Fitness ne cesse d’innover. Au Maroc, les premiers événements commencent à voir le jour et à susciter l’engouement d’une communauté grandissante. Let Motiv est l’une des toutes premières agences à s’être lancée dans le défi d’inoculer la passion du sport et de la danse. Plusieurs rendez-vous sont à venir en 2018.

Vous n’êtes pas une grande sportive ? Vous vous ennuyez sur la presse et cédez au premier quart d’heure pendant les cours intensifs ? Pas de panique. Nous sommes légion. Et pour cause. L’effort physique est souvent relié à des objectifs dissuasifs de perte de poids, de développement musculaire ou de gain d’endurance. La notion de plaisir est souvent acquise plus tard, lorsque les résultats commencent à apparaître. Mais beaucoup d’entre-nous jettent l’éponge bien avant. Et si le fitness était davantage fun et que le plaisir était garanti dès la première séance ?

Le freestyle fitness

C’est dans cet esprit-là que Meriem et Samira Moumile se sont lancées dans l’événementiel fitness, en créant Let Motiv, agence créatrice de rencontres et d’émotions autour du thème Sport et Bien-être. Car oui, le sport peut rimer avec plaisir, lorsque la danse est au rendez-vous. Meriem et Samira Moumile s’y sont adonnées longtemps avant d’envisager l’organisation de ce type d’activités. “J’ai commencé le freestyle en 2008. C’est un cours de danse chorégraphié, ouvert à tous les niveaux, durant lequel un coach, spécialisé en danse Freestyle, chorégraphie et décompose pas à pas les mouvements à mémoriser. L’objectif en fin de cours, c’est de réussir à restituer la chorégraphie. Un pur kiffe !”, explique Meriem Moumile.

La discipline, très développée en Europe et au Japon, est un compromis parfait entre le sport et la danse. Elle permet de se dépenser, d’améliorer la coordination et l’endurance, tout en gagnant en souplesse et en sens du rythme. L’objectif final de réussir la chorégraphie rajoute un sentiment d’accomplissement qui n’existe pas dans d’autres variantes, telle que la Zumba par exemple.

Totalement mordue par le Freestyle, Meriem Moumile est partie loin. Littéralement. Après quelques recherches sur le web, elle découvre des stages de Freestyle à l’étranger. Et là, un monde nouveau s’ouvre à elle. Elle rejoint alors une communauté mondiale très importante, aussi éprise qu’elle et des coachs dont les noms sont capables de rameuter des troupes de passionnés. “Morgan Moreau, Rémy Huleux, Benoit Mallet, Gilles Lopez, Clément Deva : ce sont de vraies stars dans ce milieu. J’ai donc commencé à m’inscrire aux stages, en France, en Espagne, en Italie… Le freestyle me donnait des ailes !”, raconte Meriem.

Tourisme sportif : why not ?

Forte de ses talents relationnels, Meriem a tissé des liens forts avec certains de ces coachs et des membres de la communauté rencontrés lors des stages. “Je voyais se déplacer, comme moi, des gens accros à cette discipline extatique. C’est le moins que l’on puisse dire. Alors je me suis demandé un jour, ce que ça serait si la rencontre se déroulait au Maroc, à Marrakech”, confie Meriem. À peine prononcée, l’idée suscite un tel engouement que Meriem est acculée à la réalisation. Elle ne peut plus faire marche arrière, mais heureusement qu’elle a les bons alliés : Samira Moumile, sa cousine, tout aussi mordue qu’elle et dont les talents de gestionnaire sont indiscutables et Mohamed Chafiki, pour tout le côté technique.

Le Morocco Fitness Tour a eu lieu en 2012. Quelques 90 adeptes du Fitness y participent, dont 60% d’Européens venus suivre leurs coachs préférés. Au programme, Fitness, danse, entraînement à haute intensité, mais également du tourisme et de la découverte de la ville ocre et de ses alentours. Le succès est immédiat auprès des participants, comme des hôteliers. Un deuxième Morocco Fitness Tour a lieu, dans le même espace, en 2013. Puis, c’est à Casablanca d’accueillir un événement de Let Motiv, avec des stars du Freestyle et plus d’une centaine de participants.

En 2016, l’événement a lieu à Taghazout. “Je continue à recevoir des messages et des témoignages de reconnaissance pour ces événements. Pour beaucoup d’entre eux, c’était la première fois qu’ils venaient au Maroc. Ils ont découvert du pays, en plus de vivre leur passion pour le sport. Je pense qu’il y a un énorme potentiel à développer pour le tourisme”, assure Meriem Moumile. D’autant plus que le Fitness ne nécessite pas une infrastructure colossale et que la communauté est tellement développée qu’il y a de quoi tourner toute l’année. À méditer…

Une passion de femmes

Cette année, Let Motiv réalise un challenge, longtemps fantasmé : “Les Elles du Maroc”, une journée fitness 100% femmes  avec une dizaine de cours de Yoga, de Pilates, de Zumba, de Danse Africaine, de Belly Dance, de Metafit, etc… Des noms clinquants sont attendus pour l’événement du 6 mai prochain : William Velazco pour sa Dance Therapy, Stella Yamba pour la Danse Africaine, Anastasia Allexandrini pour le sexy dance, Valery Ohnona pour le yoga, Asmaa pour le circuit training, Ghita Laghrari pour les Pilates et d’autres…

L’événement espère accueillir des centaines de femmes sur l’esplanade du Studio des Arts Vivants. “C’est surtout un événement pour les femmes marocaines. Ça nous tient particulièrement à cœur, Samira et moi, de rendre hommage au dévouement et à l’abnégation des femmes. Nous voulons leur offrir une journée de répit, où elles n’ont d’autres préoccupations que leur propre bien-être. Pour avoir pratiqué plusieurs de ces disciplines, j’en garantis l’effet antidépresseur”, affirme Meriem.

En effet, que l’on soit débutante ou aguerrie, on peut pratiquer à sa guise. Cette journée Fitness propose dix-sept cours non stop, en extérieur ou en salle, avec une pause déjeuner sur place. “L’intérêt pour les débutantes, c’est qu’une fois conquises, elles peuvent oser s’inscrire dans des salles de gym ou de découvrir des disciplines qu’elles n’ont jamais essayées et dont elles ignorent l’importance”, nous dit Meriem Moumile.

Mais, mis à part la passion pour le sport, un objectif particulier motive Meriem et Samira. Le fitness et la danse ont ce pouvoir magique de réconcilier les femmes avec leurs corps. “On passe notre temps à focaliser sur notre image, à scruter nos corps avec un œil critique. On communique mal avec et c’est là que pointent les malaises, aussi bien physiques que psychologiques. Personnellement, depuis que je pratique le freestyle, j’ai recommencé à aimer mon corps et à lui rendre justice, en lui permettant d’être ce qu’il est et de s’épanouir dans des chorégraphies de toute beauté”, confie Meriem.

Pour reprendre son souffle ou attendre un cours en particulier, les dames sont invitées à découvrir les ateliers proposés par l’équipe. “Il y aura des ateliers de développement personnel, de nutrition, d’organisation et de gestion du quotidien, comme des ateliers beauté pour nous chouchouter”, nous promet-t-elle. Rendez-vous le 6 mai au Studio des Arts Vivants : que la sensualité, le fun et la force soient avec vous !

Commentaires

Commentaire

loading...